Actualités

Vous etes ici : Accueil > Actualités > Déroulement de l'audience de tentative de conciliation

Déroulement de l'audience de tentative de conciliation

Le 27 octobre 2015

L'époux qui est à l'origine de la demande de divorce est d'abord reçu par le Juge aux affaires familiales, sans la présence de son avocat.Le nombre et la nature des ...

L'époux qui est à l'origine de la demande de divorce est d'abord reçu par le Juge aux affaires familiales, sans la présence de son avocat.
Le nombre et la nature des questions posées par le juge à l'époux demandeur varie en fonction des magistrats. 
Certains tentent véritablement de concilier les époux (véritable but de l'audience dite de tentative de conciliation), et d'autres se contentent de solliciter de lépoux demandeur la confirmation de sa volonté de divorcer.
Ensuite, le second époux est lui aussi reçu par le juge.
A nouveau, le juge questionne l'époux en défense et lui demande de se positionner par rapport à la demande en divorce sont il est saisi.
Puis, les deux époux et leurs conseils respectifs sont reçus dans le bureau du juge.
Les avocats exposent tour à tour les demandes de leurs clients et argumentent s'agissant des points de discordance.
Il arrive que le juge redonne ensuite la parole aux époux, mais ce n'est pas systématique.
A l'issue de cette audience, le juge fixe la date à laquelle il rendra sa décision, il s'agit de la date de délibéré.
Cette décision, formellement appelée "ordonnance de non conciliation" prévoit des mesures provisoires, attenantes à la fois aux époux eux-mêmes ainsi qu'aux enfants.
En aucun cas cette ordonnance ne prononce le divorce des deux époux.
Il s'agit simplement d'organiser leurs relations dans le cadre de la procédure de divorce.
Ce n'est d'ailleurs qu'à partir de cette ordonnance de non-conciliation que débute à proprement parler, la procédure de divorce.
Les mesures provisoires, qui pourront ou non être reconduites par le jugement de divorce, sont valables 30 mois maximum.